hero-blog

Tout ce que vous devez savoir sur le RevPAR



Qu’est ce que le RevPAR et comment l’utiliser efficacement ?

Quelles sont ses limites ? 

 

Le RevPAR en brefbateau pilote hotel skipper

Le Revenu par Chambre Disponible (RevPAR) fait partie des indicateurs clés de l’hôtellerie. Pour aller droit au but, il s'agit de la recette moyenne par chambre disponible.

 

En calculant votre Revpar, vous vous intéressez au rapport entre la dépense moyenne par client (Prix Moyen) et le niveau de la demande (Taux d’Occupation).

Bien que souvent calculé sur une année, le RevPAR est à suivre aussi régulièrement que possible.

Le RevPAR se calcule le plus simplement du monde :

 

RevPAR = Prix Moyen Chambre * Taux d’Occupation (TO)

 

OU

RevPAR = CA hébergement / nombre de chambres disponibles

 

  • Le Prix Moyen Chambre (€) se calcule en prenant le CA hébergement et en le divisant par le nombre de chambres louées.
  • Le Taux d’Occupation (%) se calcule ainsi : (nombre de chambres louées * 100) / nombre de chambres disponibles 

 

Concrètement, à quoi sert le RevPAR ?

Le RevPAR révèle la performance de la politique tarifaire de votre hôtel, par rapport à votre taux de remplissage.

Quelques clés pour exploiter efficacement votre RevPAR :

 

  • Utilisez le RevPAR pour parfaire votre performance commerciale

Il se peut que vos tarifs soient trop bas. Prenons un exemple simple :

Disons que vous possédez un hôtel de 200 chambres et que vous proposez un tarif de 100 € par nuit.

Chaque nuit, vous louez 180 de vos 200 chambres disponibles.

Un taux d’occupation à 90 % et un prix moyen de 100 € vous donnent un RevPAR de 90 €. C’est un très bon résultat.

Cela dit, ne serait-il pas possible de gagner encore plus d’argent ?

Imaginons que par la suite vous fixez un nouveau prix de 150 euros par chambre. Vous enregistrez cette fois “seulement” 150 réservations. Le taux d’occupation descend alors à 75 %, mais pas de panique : votre RevPAR s’élève maintenant à 112,50 €.

En prenant la décision d’augmenter vos tarifs, vous avez gagné 4500 euros de plus par nuit et votre personnel a eu 30 chambres de moins à nettoyer.

 

  • Grâce au RevPAR, apprenez à ne pas systématiquement baisser vos prix pour attirer les clients

Pour faire grimper leur TO, beaucoup d'hôteliers sont tentés de se positionner en dessous des prix pratiqués par leurs concurrents. En réalité, la plupart du temps, ce n’est pas nécessaire.

Gardez en tête que la demande n’est pas très élastique. Des chambres familiales affichées à 40 euros risquent de suggérer un hébergement de mauvaise qualité et les familles pourraient décider de ne pas réserver chez vous pour cette même raison.

Finalement, vos clients sont souvent prêts à débourser un peu plus d’argent pour s’éviter toute déception.

Un prix légèrement plus élevé que vos concurrents pourrait être perçu comme un gage de qualité pour votre clientèle. Ne revoyez donc pas trop vos prix à la baisse; tentez plutôt de fixer un prix en accord avec la prestation que vous offrez.

 

  • Grâce au RevPAR, situez vos performances par rapport à celles d’autres hôtels

Le calcul du RevPAR permet notamment de suivre l’évolution des résultats de votre hôtel selon les périodes, de comparer des hôtels d’une même chaîne entre eux ou encore de comparer votre établissement à d’autres hébergements similaires.

Attention toutefois à ne pas surévaluer la fiabilité RevPAR. Deux hôtels ayant le même RevPAR peuvent avoir appliqué deux politiques tarifaires totalement différentes et leur marge réalisée pourrait être très inégale.

 

Les limites du RevPAR

 

  • Le RevPAR ne prend pas en compte les coûts de distribution des chambres

Prenons l’exemple de deux hôtels :

L’hôtel 1 possède 100 chambres et loue la totalité de ses chambres à 30 euros.

L’hôtel 2 possède 10 chambres et loue la totalité de ses chambres à 300 euros.

Dans les deux cas, le Chiffre d’Affaires réalisé s’élève à 3000 euros et le RevPAR à 30 euros.

L’hôtel 1 sera peut-être moins rentable car il aura un coût d'entretien des chambres bien plus élevé et une dépense importante en blanchisserie. En fait, le problème majeur, c'est que ces données ne nous disent pas quel hôtel fait la meilleure marge.

Les coûts liés aux chambres mériteraient d’être comptabilisés pour davantage de précision quant à la marge réalisée.

En complément du RevPAR, intéressez-vous au NrevPAR (RevPAR net) qui, lui, inclut les coûts de distribution des chambres.

 

  • Le RevPAR ne prend pas en considération les revenus annexes par chambre louée

Le RevPAR a ses limites dans le sens où il ne s’agit pas d’un indicateur de rentabilité mais plutôt d’un indicateur de performance commerciale.

Il se base uniquement sur le CA généré par la location des chambres et par conséquent, les éventuelles sources de revenus annexes telles que le bar, le SPA ou encore le petit-déjeuner ne sont pas enregistrés.

Pourtant, certains hôtels réalisent le plus gros de leur C.A grâce à ces services complémentaires.

Si c’est votre cas, tournez-vous vers le TrevPAR, qui sera plus approprié.

 

Conclusion

L’intérêt principal du RevPAR, c’est qu'il est aujourd'hui utilisé comme valeur de référence. Il est aussi pertinent pour les grands groupes que pour les indépendants et son calcul est simplissime.

Cet indicateur permet d’évaluer vos performances commerciales, de réadapter si besoin votre politique tarifaire et de comparer votre hôtel à d’autres établissement.

Retenez bien que le RevPAR n'est pas un indicateur de rentabilité. Il ne prend en compte ni les revenus annexes, ni les coûts liés aux chambres.

Si vous souhaitez évaluer la rentabilité de votre hôtel, faites appel à d’autres indicateurs tels que le NrevPAR, le GOPPAR ou l’ARPAR, qui vous apporteront la précision dont vous avez besoin.

 

compas boussole hotel skipperVos tableaux Excel vous prennent trop de temps ?

Pour un contrôle de gestion simple, efficace et fiable, optez pour Hotel-Skipper, l’application qui centralise toutes les données de votre hôtel. Générez vos rapports simplement depuis l’interface et retrouvez tous vos ratios et indicateurs.

 

A lire également sur le Blog du Skipper :

Gestion hôtelière: dois-je calculer mon ratio bar ?
Comment calculer mon ratio bar ?


Recevez une notification à chaque nouvelle publication.


Congratulations. Your message has been sent successfully.
Error, please retry. Your message has not been sent.

Tester gratuitement Hotel-Skipper